Projet Northshore, Ontario, Canada

Projet en bref

Statut:

Stade d’exploration avancée

Emplacement:

115 km à l’ouest de la ville de Hemlo, Ontario

Métal:

Or

Propriétaire:

44 % Wallbridge / 56 % CBLT Inc. (opérateur) 

Exploration en cours:

Aucune 

Ressources minérales:

Ressources indiquées de 12,36 Mt titrant 0,99 g/t Au pour 391 000 onces

Ressources présumées de 29,58 Mt titrant 0,87 g/t Au pour 824 000 onces (juin 2014) 

  • Aperçu

    Le projet Northshore couvre 2,55 km2 et est situé le long de la bordure sud de la ceinture de roches vertes Hemlo-Schreiber, à environ 60 kilomètres à l’ouest de la mine à haute teneur Hemlo (Barrick Gold), qui a produit plus de 21 millions d’onces d’or.

    Le projet héberge un certain nombre de zones de minéralisation aurifère connues, dont l’ancienne mine North Shore, ainsi que la zone Afric qui a récemment fait l’objet d’activités d’exploration.  La minéralisation aurifère présente dans la structure intrusive contrôlée du projet Northshore présente des similitudes avec les gisements aurifères des régions de Kirkland Lake et de Timmins Ouest en Ontario.   

  • Bref historique

    L’une des plus anciennes découvertes d’or connues (vers 1898) en Ontario a eu lieu sur la propriété Northshore. Au cours des années 1930, une petite exploitation aurifère à haute teneur (16-20 g/t) était centrée sur cette découverte. Les dossiers historiques indiquent que Northshore Gold Mines a produit 3 808 tonnes de minerai d’or entre 1935 et 1937, à partir de la zone Northshore, à une teneur moyenne de 0,64 once/tonne (21,80 g/t d’or). Le moulin historique, situé sur les rives du lac Supérieur, a été détruit par un incendie dans les années 80. 

    De 1988 à 1992, Noranda Exploration et Hemlo Gold Mines détenaient une option sur la propriété. Noranda a identifié et effectué des tests de forage initiaux sur cinq zones aurifères en plus de la zone Northshore. Ces travaux ont permis de découvrir la zone Afric située à l’intersection de deux corps aurifères à l’échelle de la propriété. Noranda a évalué une ressource géologique in situ de 2,0 Mt avec une teneur de 2,20 g/t Au (environ 135 000 onces) (non conforme au Règlement 43-101) pour la zone Afric, entre la surface et une profondeur de 150 mètres. 

    Des tranchées et des forages ultérieurs effectués par Cyprus Canada Ltd. et American Bonanza Gold Corp. (« American Bonanza ») entre 2002 et 2007 ont identifié des extensions des zones Afric, Northshore et Zones 2-5 sur la propriété, le tout restant ouvert en profondeur. Le dernier trou du programme de forage d’American Bonanza, en 2007, a recoupé une intersection de 24,75 g/t Au sur 3,0 mètres, à une profondeur verticale de moins de 20 mètres de la zone 2, dans une zone très peu forée historiquement.

    À la fin de 2010, Balmoral a acquis les actifs canadiens d’American Bonanza, et en 2011 elle a accordé à GTA Resources and Mining (« GTA » maintenant CBLT Inc.) une option d’acquérir une participation directe sur la propriété. Entre 2011 et 2014, GTA a mené quatre phases d’exploration et des forages sur la propriété (103 trous de forage), qui ont permis d’agrandir la zone Afric et plusieurs structures aurifères minéralisées connexes à haute teneur. En 2014, GTA a publié une première estimation des ressources minérales pour la zone Afric conformément au Règlement 43-101 (voir la section sur les ressources minérales). 

    En 2015, GTA a commandé une étude sur la minéralisation aurifère à plus haute teneur de la zone Afric située près de la surface. Les résultats de cette étude comprennent le contour de deux fosses peu profondes (utilisant une teneur de coupure de 1,6 g/t Au), appelées West Pit et East Pit. En 2016, GTA a complété un programme de forage de 51 trous totalisant 1 463 mètres, axé sur la délimitation et l’expansion de la minéralisation à plus haute teneur près de la surface de la zone Afric. De plus, des tests métallurgiques préliminaires effectués sur deux échantillons de carottes de forage ont indiqué d’excellents taux de récupération, variant de 94,8 % à 99,6 % sur une période de rétention de 24 heures.

    En 2018, GTA a réalisé 3 trous de forage, dont 2 longs trous pour tester la zone Afric sous la ressource minérale délimitée précédemment. Ils ont réussi à étendre le gisement, le laissant ouvert pour une délimitation supplémentaire en profondeur, en particulier à l’est et au nord-est. 

  • Géologie et minéralisation

    Le projet Northshore est situé le long de la bordure sud de la ceinture de roches vertes Hemlo-Schreiber longeant la projection ouest d’une série de structures régionales majeures qui, à l’est, abritent les gisements d’or de plusieurs millions d’onces de Hemlo. 

    Le projet repose sur un assemblage complexe de roches intrusives felsiques qui s’introduisent dans une séquence de roches intrusives felsiques à intermédiaires. La zone Afric se trouve dans une large zone d’altérations et de minéralisation de sulfures disséminés de plus de 2 kilomètres de diamètre et se trouve à l’intérieur et autour d’une unité de porphyre quartz-feldspath. Le long des périmètres nord et ouest de la propriété se trouve un important corps de syénite régional et il y a plusieurs phases intrusives différentes, de composition mafique à felsique, associées à ce corps.    

    La minéralisation aurifère de la zone Afric est associée à la fois à des veines de quartz-carbonate et à de vastes zones de pyrite disséminée en amas abritées par un corps porphyrique en quartz-feldspath. La minéralisation est associée à une altération pervasive au carbonate de fer et à une altération variable de séricite et potassique, cette dernière étant particulièrement répandue à proximité du corps de syénite.  La minéralisation aurifère et l’altération sont généralement très concentrées à l’intersection des structures orientées N.-E. et N.-O.

    Une minéralisation spectaculaire d’or, visible localement, est observée en association avec des veines de quartz et de quartz-carbonate polyphasiques situées le long de plusieurs structures saillantes – les systèmes de veines Audney et Caly. Ces deux systèmes de veines tendent vers l’E.-N.-E. et semblent être des structures de dilatation conjuguées (« veines avec une forme d’échelle ») situées dans la zone Afric. La minéralisation aurifère à l’intérieur de ces veines se présente généralement sous forme de minéralisation aurifère native relativement grossière. Les veines peuvent contenir des petites quantités de pyrite, des traces d’arsénopyrite, de tourmaline et de chalcopyrite. Les veines elles-mêmes varient de 10 cm à plus de 2,5 mètres de largeur et sont généralement entourées d’un certain nombre de veines, veinules et fractures plus étroites qui semblent également contenir de l’or. 

    Les veines de quartz à haute teneur qui abritent la mine historique Northshore sont orientées approximativement est-ouest et sont à peu près parallèles à l’orientation de la zone Afric. Ces veines ont fait l’objet d’une exploration moderne relativement limitée mais, en termes généraux, elles semblent similaires aux systèmes Audney et Caly. 

    Sur le projet, on trouve également une minéralisation aurifère associée à des veines de sulfure de métaux communs qui portent des quantités d’argent fortement élevées. Antérieurement, des travailleurs avaient suggéré que ce type de minéralisation pourrait être liée à une minéralisation de sulfures massifs volcanogènes, comme celle de l’ancien système de production de Winston Lake (Zn-Cu-Ag-Au) situé au nord de la ville de Schreiber. 

    Cartes et images (cliquez pour agrandir)

    Échantillon 180, propriété Northshore
    Échantillon 180, propriété Northshore
  • Ressources minérales

    En 2014, GTA a publié une première estimation des ressources minérales de la zone Afric conformément au Règlement 43-101 (Technical Report on the Mineral Resources of the Northshore Property, dated June 30, 2014). 

    Le modèle géologique a été construit à partir de coupes transversales verticales et horizontales espacées de 25 mètres à l’aide du logiciel Gemcom. Un vaste volume de minéralisation a été utilisé pour limiter l’estimation des ressources dans la zone Afric, en excluant les structures veineuses adjacentes de Gino et de Northshore. Plusieurs dykes de diabase stériles ou faiblement minéralisés (post-minéralisation) d’orientation nord-ouest traversent la zone Afric et ont également été modélisés.  

    L’estimation des ressources a été basée sur une base de données de forage comprenant un total de 13 777 échantillons provenant de 100 trous de forage au diamant et représentant environ 19 448 mètres de forage. Les forages comprenaient des trous de surface complétés entre les années 1990 et 2013. Parmi ceux-ci, 53 trous de forage totalisant 13 000 mètres ont été complétés par GTA de 2011 à 2013. 

    La ressource minérale a été limitée par les solides 3D des lithologies hôtes favorables. Les ressources indiquées et présumées ont été calculées en utilisant les trous de GTA, ainsi que les données historiques, qui comprenaient des trous de forage complétés depuis 1990. Certains des trous historiques n’ont pas fait l’objet du même examen AQ/CQ que les programmes de forage de GTA. Les teneurs en or ont été interpolées en blocs de 10 x 10 x 5 mètres en utilisant une combinaison de méthodes d’estimation du krigeage ordinaire (« OK ») et du krigeage d’indicatrices (« IK »). 

    La teneur de coupure de 0,50 g/t d’or a été soulignée, car GTA croyait que cette valeur représentait une teneur de coupure raisonnable pour l’exploitation d’un gisement d’or en vrac, comme la zone Afric, située dans le nord de l’Ontario, et dotée d’excellentes infrastructures.  Des détails supplémentaires sur l’estimation des ressources, y compris les catégories présumées et indiquées, et l’utilisation de teneurs de coupure allant de 0,20 à 1,20 g/t d’or sont résumés dans les tableaux suivants.

    Ressources indiquées (Zone Afric) 

    Teneur de coupure (g/t Au) 

    Tonnage

    Teneur en or

    (g/t)

    Onces

    contenues

     

    27 980 000

    0,61

    549 000

    0,50 

    12 360 000

    0,99

    391 000

    0,80

    6 650 000

    1,28

    275 000

    1,20

    2 560 000

    1,78

    147 000

     

    Ressources présumées (Zone Afric) 

    Teneur de coupure (g/t Au) 

    Tonnage

    Teneur en or (g/t)

    Onces 

    contenues

    0,20 

    6 490 000

    0,58

    1 184 000

    0,50 

    29 580 000

    0,87

    824 000

    0,80 

    12 090 000

    1,22

    472 000

    1,20 

    4 210 000

    1 73

    233 000

    Notes: 

    1. Une teneur supérieure de 180 g/t a été appliquée aux analyses Au avant la formation des composés (seulement deux échantillons étaient au-dessus la teneur supérieure). 
    2. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’ont pas démontré leur viabilité économique. L’estimation des ressources minérales peut être sensiblement affectée par des problèmes environnementaux, de permis, juridiques, de titre, sociopolitique, de marketing ou autres.  Les chiffres des estimations des ressources minérales peuvent ne pas totaliser en raison de problèmes d’arrondissement.
    3. La quantité et la teneur des ressources minérales présumées déclarées dans cette estimation sont de nature incertaine et il n’y a pas eu suffisamment d’exploration pour définir ces ressources présumées comme une ressource minérale indiquée ou mesurée, et il est incertain qu’une exploration plus poussée entrainera leur mise à niveau vers une catégorie de ressources indiquée ou mesurée.
    4. Les ressources minérales ont été estimées en utilisant les normes de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM) sur les ressources et les réserves minérales, les définitions et les lignes directrices préparées par le Comité permanent de l'ICM sur les définitions des réserves et adoptées par le Conseil de l'ICM le 27 novembre 2010.
    5. Les ressources ont été estimées en utilisant des composites de 2,5 mètres dans un modèle de bloc avec des dimensions de 10x10x5m, et en utilisant une combinaison de méthode d’interpolation OK et IK. Sept intervalles de teneurs se chevauchant ont été identifiés dans le modèle de blocs. Les intervalles minéralisés de teneur inférieure et supérieure ont été subdivisés à une teneur statistiquement déterminée de 1,4 g/t d’or. En l’absence de résultats métallurgiques complets, on a estimé que les taux de récupérations étaient de 100 %.
    6. Les ressources minérales ont été classées comme indiquées si elles ont été estimées dans les deux premières passes, en utilisant les dimensions de recherche allant jusqu’à la moitié d’un demi-variogramme. Un minimum de quatre composites provenant d’au moins deux trous différents étaient nécessaires dans l’ellipse de recherche pour estimer un bloc. Tous les autres blocs ont été classés comme présumés.
  • Cartes et sections
    Zone Afric - Section transversale de forage 2019
    Section de forage idéalisée B-B regardant vers le nord (févr. 2012)
    Zone Afric - Forages 2019

​​Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles